Menu Fermer

Sommaire

Comment éduquer vos animaux ?

Il est difficile de casser le cercle vicieux de la fugue lorsqu’un animal, le chien en particulier, a pris cette fâcheuse habitude. En effet, les risques sont multiples pour sa sécurité, il peut se perdre ou se faire renverser par une voiture. De plus, la loi sanctionne le maître du chien fugueur qui ne contrôle et ne surveille pas son animal.

Quelles sont les solutions ?

Il est essentiel de trouver des solutions efficaces contre les fugues. Le marché en équipement animalier s’est développé et propose aujourd’hui des kits antifugue, c’est-à-dire plusieurs objets à tester afin d’empêcher un chien de fuguer : clôture antifugue, collier anti fugue, enclos, piquet d’attache, GPS ou encore vidéo surveillance.

1) Les clôtures et colliers

EnclosLa technique à mettre en place en premier lieu est d’installer une clôture anti fugue. Il est important de construire une clôture jusqu’à deux mètres de hauteur si le chien a tendance à sauter par dessus, et d’en enterrer un bout dans le sol s’il préfère passer en dessous. Dans le cas où la clôture classique ne suffit pas, il existe des clôtures anti fugue de deux sortes :

Stop Fugue Chien

La clôture invisible électronique sans fil Celle-ci fonctionne grâce à un émetteur d’ondes radio dans un périmètre d’un rayon pouvant aller jusqu’à 30 mètres. Ensuite, cet émetteur est relié au collier du chien fugueur, qui envoie des signaux sonores ou/et des ondes électrostatiques à l’animal lorsque celui-ci s’approche de la zone délimitée. Il faut compter un budget entre 200€ et 300€ pour ce genre de produit.

La clôture électronique avec câble enterré Dans le cas du fil enterré ce n’est plus une borne qui émet des ondes, mais le câble lui-même. Il est enterré dans le sol le long du terrain à délimiter. Dès lors, le chien muni du collier magnétique recevra une décharge électrostatique s’il s’approche à moins de deux mètres du câble. Ce système est particulièrement intéressant pour empêcher le chien d’aller dans des lieux spécifiques comme le jardin ou la piscine. Le prix varie en fonction de la longueur du fil, il existe des clôtures pouvant délimiter jusqu’à deux hectares de terrain qui coûteront environ 200€, et le collier choisi en fonction de la taille du chien, environ 80€.

Les colliers compris dans ces kits sont donc différents des colliers de dressage ordinaires. En effet, le collier de la clôture fonctionne en connexion automatique avec l’émetteur ou le câble, alors que celui de dressage doit être actionné par le maître à l’aide d’une télécommande. Ce dernier est utilisé pour corriger des comportements de désobéissance du chien comme de tirer sur la laisse, courir après d’autres animaux… mais aussi contre la fugue. Il faut faire preuve de patience et de bienveillance afin que le dressage du chien se fasse dans de bonnes conditions. Les prix sont variables en fonction de la qualité et de l’intensité du collier, ils vont de 20€ à 150€.

2) Les piquets d’attache et les enclos

Le piquet d’attache est une alternative pour les terrains qui ne peuvent pas être délimités par une clôture électrique. En effet, le piquet d’attache est placé dans un endroit stratégique avec assez d’espace autour pour permettre au chien de se mouvoir. Ce piquet fonctionne soit avec un câble d’attache soit avec un trolley. Le trolley suspendu en hauteur permet plus de mouvements au chien. Le piquet d’attache, quant à lui, doit être utilisé de préférence avec une chaîne munie d’amortisseurs pour ne pas blesser le chien. Le choix du piquet d’attache dépendra principalement du type de chien, par exemple pour un animal de petite taille il vaudra mieux privilégier un piquet tire bouchon qui coûte environ 5€. Le trolley coûte quant à lui une trentaine d’euros tout comme les chaînes d’attache.

En outre, les enclos sont des sortes de cages plus ou moins grandes où enfermer le chien, et se placent en général à l’extérieur. Il en existe de toutes les tailles à définir en fonction de la taille et du caractère de l’animal. Souvent en acier ou en grillage, ces enclos sont pliables et ajustables pour la plupart. Ils sont souvent bon marché, 60€ environ, et constituent un moyen sûr pour empêcher les fugues. Il est intéressant de noter la différence avec le chenil ou encore le box pour chien, qui eux ne permettent pas au chien d’être au grand air et qui s’élèvent à plusieurs centaines d’euros.

3) Les technologies de traceur GPS et de vidéo surveillance

GPS localisation chien

Les solutions contre les fugues se sont également développées grâce aux nouvelles technologies et notamment celle des systèmes de localisation GPS. En effet, le collier GPS a fait ses preuves comme instrument contre les fugues. Alors comment ça marche ? Le collier envoie un signal GPS directement sur votre téléphone mobile ce qui vous permet de savoir où est votre animal en temps réel et à quelle distance de votre position. De plus, il est possible de délimiter des zones au préalable, et lorsque le chien tente de la franchir, un message vous l’indique sur votre Smartphone, de quoi pouvoir réagir rapidement en cas de fugue. Indolore et très pratique en particulier pour les chiens de chasse, les prix du collier GPS varient entre 40€ et 800€.

La vidéo surveillance pour animaux quant à elle s’est développée dans le but de connaître l’activité de votre chien ou de votre chat quand vous n’êtes pas là. Une caméra est installée dans la maison et est reliée à un Smartphone, un ordinateur ou une tablette. La vidéo surveillance est un outil anti fugue mais également un moyen de comprendre un mauvais comportement afin de le rectifier par la suite par des techniques de dressage. Pivotement à 350°, vision de nuit, microphone et haut-parleur intégré, et même distributeur de friandises… toutes ces attributions existent et vous permettent de ne jamais laisser votre animal vraiment seul. Les
prix varient de 40€ à plusieurs centaines d’euros pour les caméras de vidéo surveillance les plus sophistiquées.

Pourquoi les animaux fuguent ?

Votre animal a tout pour être heureux. Vous lui avez acheté les croquettes les plus savoureuses, la panière la plus confortable, mais rien n’y fait : malheureusement votre chien ou votre chat a des envies de fugue, malgré toutes vos attentions et votre bonne volonté. Mais pourquoi certains animaux ressentent-ils le besoin de fuguer ? Est-ce un simple problème d’éducation, ou faut-il chercher une cause plus profonde ? Dans les deux cas, des conseils et astuces existent pour aider l’animal et son maître.

Le chien, l’animal fugueur par excellence

La fugue est un problème principalement canin. Les chats peuvent également partir en balade sans crier gare et pour un certain temps, mais on parle moins de chat fugueur. En effet, le chat est instinctivement un vadrouilleur étant donné qu’il fonctionne par territoire. Ses promenades lui permettent donc de s’approprier et d’étendre ce territoire, ce qui est tout-à-fait normal. C’est pourquoi, même s’il n’est jamais agréable de voir disparaître son félin pendant plusieurs jours, ce comportement n’est pas pathologique, à la différence de celui du chien fugueur. Le chien est l’animal le plus concerné par ce trouble du comportement. En effet, si votre chien ne répond pas lorsque vous l’appelez, les techniques d’éducation et de dressage ordinaires pourront remédier à ce problème. En revanche, dans le cas où la fugue est systématique, et semble se produire sans raison apparente, on parle alors d’un trouble du comportement du chien fugueur. Par conséquent, il faut faire la distinction entre les deux afin de répondre au problème de la manière la plus appropriée.

La fugue : un véritable trouble du comportement

Le chien est un animal sujet aux troubles du comportement. Il y en a de différentes sortes et de différentes intensités, mais dans tous les cas, ils nuisent à la relation entre l’animal et son maître.
On trouve dans les troubles du comportement canin les plus courants :

  • le chien destructeur
  • le chien aboyeur
  • le chien agressif
  • le chien malpropre
  • et enfin le chien fugueur

Le chien fugueur est dans une démarche proactive d’évasion. En effet, il va ouvrir les portes, sauter les clôtures ou creuser un trou afin de passer en dessous de celles-ci. La moindre inattention de votre part, est une occasion de s’enfuir de la maison. Souvent, les personnes sont désespérées par un tel comportement qui se répercute en promenade. Par exemple, le chien tire sur la laisse, ou détale dès qu’il est lâché sans jamais revenir malgré les appels. Un cercle vicieux débute alors, il est donc essentiel de revenir aux origines de ce comportement.

Les origines du problème

Plusieurs causes peuvent être à l’origine des fugues du chien. Par conséquent, des solutions existent si l’origine est bien identifiée.

Le chien s’ennuie

Il faut savoir que le manque de promenade représente 90% des causes de fugue. Le chien n’est pas assez sorti, ou n’a pas assez de stimulation dans son cadre de vie, il va donc en chercher ailleurs en fuguant. Souvent les personnes disposant d’un espace jardin estiment que le chien est en extérieur et que cela suffit. Malheureusement, ce n’est pas le cas, l’ennui se fait vite ressentir si le chien n’a pas accès à de nouvelles stimulations et de nouveaux environnements. La solution est donc de passer plus de temps en promenade, afin de répondre à l’instinct animal du chien qui est de sentir, courir, découvrir. Il est également important de mettre en place des moments de jeux, à intervalles réguliers, afin d’instaurer une routine dans la vie du chien, et qu’il ne perçoive plus le jardin, où l’espace dans lequel il est assigné, comme une punition. L’apprentissage de la marche en laisse est également un bon moyen pour faire d’une pierre deux coups : promener le chien et tisser une relation de confiance pour éviter les fugues.

Alors on fugues

Le chien est angoissé

L’anxiété de séparation est un trouble récurrent chez les animaux et notamment chez les chiens. Elle peut venir d’une séparation précoce avec la mère, et par conséquent, se répercute à chaque fois que le chien est livré à lui-même. Le chien va donc fuguer pour retrouver son maître. Il existe des astuces pour rassurer l’animal pendant l’absence du maître : lui laisser un jouet qu’il affectionne particulièrement seulement au moment du départ et l’en priver le reste du temps, et surtout éviter les au revoir trop prolongés qui favorisent l’anxiété de séparation.

Le chien a faim

C’est tout bête, mais il se peut que votre chien ait juste un petit creux qui le pousse à fuguer pour chercher de la nourriture. Pour résoudre ce problème, il existe une technique simple qui est de fractionner les repas. Le chien aura moins faim en ayant des rations plus petites mais plus régulières et il apprendra également à attendre plutôt que de fuguer.

Chien faim fugue

Chien et chienne en chaleur

Une raison très courante de la fugue du chien est la recherche d’un ou d’une partenaire pendant les périodes de chaleurs. C’est pourquoi la castration peut être une solution. En effet, elle atténue le problème bien qu’elle n’empêchera pas au chien de sentir les phéromones grâce à son odorat très développé.

Selon la race du chien

Certaines races de chiens sont plus promptes à la fugue. Par exemple, les chiens de chasse ont un instinct animal de chasseur très développé. Ils partent donc poursuivre et chasser tout ce qu’ils voient ou sentent à l’extérieur. Ces chiens sont rattrapés par leur instinct de prédateur, il existe certes des techniques de dressage, mais cet instinct ne pourra jamais disparaître totalement. D’une manière générale, il est très important de ne pas punir et de trop s’énerver sur un chien qui rentre de fugue. En effet, le chien aura encore moins de raisons de rentrer à la maison s’il sait qu’il va être grondé, il faut donc privilégié la bienveillance pour éviter de rentrer dans un mauvais engrenage.

Les meilleurs livres pour éduquer son chien

Stop Fugue les livres

Vous venez d’adopter un petit chiot et il vous tient à cœur de lui donner des bonnes bases d’éducation dès son plus jeune âge ? Ou bien votre chien a adopté récemment des comportements à corriger et vous ne savez pas par où commencer ? Côté littérature, il existe pléthore d’ouvrages pour éduquer votre chien. Du chiot au chien adulte en passant par différents types de races et de dressages, les livres sur le sujet abondent. Alors comment choisir le meilleur livre pour éduquer votre chien ? Vous trouverez dans cet article un top des livres les plus vendus et qui ont fait leurs preuves auprès des utilisateurs et de leurs animaux, ainsi que ceux à éviter.

POUR UNE EDUCATION POSITIVE

1. « Les signaux d’apaisement : les bases de la communication canine » de Turid Rugaas, Editions du Génie canin, 16€.

C’est le top 1 des livres en éducation canine et le livre phare de cette autrice. Ecrit il y a une vingtaine d’année, il est également l’ouvrage le plus vendu au monde sur la communication canine. Ce livre est encensé par la critique et recommandé par les utilisateurs. Pourquoi ? Car l’autrice norvégienne affirme que la dominance entre l’humain et le chien n’existe pas et va donc à l’encontre de beaucoup de théories courantes dans le monde canin qui affirment le contraire. Elle condamne la violence et la menace, et suggère des méthodes d’éducation positive grâce à l’interprétation des signaux d’apaisement, c’est-à-dire aux positions adoptées par le chien. De plus, c’est un ouvrage technique mais qui est très vulgarisé afin d’être accessible au grand public. Son format réduit et sa mise en page très illustrée en font un manuel particulièrement ludique.

Les signaux d'apaisement : Les bases de la communication canine
  • 88 Pages - 01/01/2010 (Publication Date) - Les éditions du Génie Canin (Publisher)

2. « Dominance mythe ou réalité » de Barry Eaton, Editions du Génie canin, 14€.

Les comportementalistes, dresseurs et maîtres canins ont longtemps entendu dire qu’il fallait dominer son chien pour le dresser et le faire obéir en appliquant les « lois de la meute ». Ces lois seraient basées sur une tendance naturelle du chien à vouloir dominer et à être « chef de meute ». L’auteur décrédibilise ce mythe auquel le chien et le maître devraient se soumettre, au profit de thèses scientifiques prouvant le contraire. Ce livre fait partie des ouvrages prônant des méthodes d’éducation positive afin de changer de regard sur la relation humain-chien.

Dominance, mythe ou réalité
  • 75 Pages - 12/01/2010 (Publication Date) - Les éditons du Génie Canin (Publisher)

3. « Petit ABC Rustica de l’éducation positive du chiot et du chien », de Chloé Fesch, Rustica Editions, 19,95€.

Cet ouvrage s’inscrit dans le mouvement de l’éducation canine positive et de la compréhension des comportements du chien. Afin de lier une relation de confiance et de bienveillance avec votre chien, l’autrice propose plusieurs exercices concrets ainsi que quatre piliers servant de base au dressage : la bienveillance et le respect, l’apprentissage des règles de vie, l’exercice physique, et la cohérence. Ces conseils se déclinent également en fonction de l’âge du chien, en développant l’éducation particulière du chiot.

Petit ABC Rustica de l'éducation positive du chiot et du chien
  • 159 Pages - 02/16/2018 (Publication Date) - Rustica éditions (Publisher)

4. « Comment apprendre de vieux tours à un nouveau chien » de Ian Dunbar, Editions du Génie Canin, 24€.

Ian Dunbar est un vétérinaire comportementaliste et dresseur de renommée. Dès les années 1990, il partage son expérience dans ce livre en privilégiant une approche respectueuse et bienveillante du chien. L’auteur conseille de récompenser les bons comportements du chien plutôt que de punir les mauvais.

Comment apprendre de vieux tours à un nouveau chien
  • 178 Pages - 06/01/2007 (Publication Date) - Les Éd. du Génie canin (Publisher)

5. « Cliquer pour calmer, Rééduquer le chien agressif ou réactif » d’Emma Parsons, Editions du Génie Canin, 22€.

L’autrice partage dans cet ouvrage les techniques de renforcement positif qui ont fait leurs preuves sur ses propres animaux lorsqu’ils étaient agressifs. Pour cela elle présente notamment la méthode du clicker, qui est l’objet phare des techniques d’éducation positive, et propose quarante exercices concrets à réaliser avec l’animal.

Cliquer pour calmer, Rééduquer le chien agressif ou réactif
  • 125 Pages - 06/01/2014 (Publication Date) - Editions du Génie Canin (Publisher)

SELON LES RACES

6.  « Bien vivre avec mon Golden Retriever, Education, comportement, soins » par Florence Desachy, Editions Ulmer, 14,90€.

L’autrice et vétérinaire consacre cet ouvrage à une des races les plus populaires au monde, celle du Golden Retriever en faisant valoir ses spécificités. En effet, l’intelligence et la gentillesse caractéristiques de ces chiens permettent un dressage très productif s’il est bien effectué. Plusieurs vidéos sont fournies en plus des conseils présentés dans le livre ainsi que des quizz pour tester vos connaissances.

Bien vivre avec mon Golden Retriever - Education, comportement, soins
  • 64 Pages - 11/22/2018 (Publication Date) - Ulmer (Publisher)

7.  « Le Bichon Maltais » par Brigitte Bulard Cordeau, Editions Artémis, 15,90€.

Un collectif de spécialistes présente un livre dédié à cette race qui en fait fondre plus d’un. Le bichon est un petit chien calme, intelligent et un très bon animal de compagnie, qui est facile à dresser lorsqu’on a la bonne méthode. Vous trouverez dans ce livre des conseils sur mesure pour l’éducation, l’alimentation, les soins ou encore les expositions de votre Bichon Maltais.

Bichon Maltais
  • 144 Pages - 08/05/2009 (Publication Date) - Artemis (Publisher)

8. « Bien vivre avec mon Staffordshire Bull Terrier » par Valérie Dramard, Editions Ulmer, 14,90€.

Le Staffie est souvent considéré comme dangereux car c’est un chien puissant et plein de fougue. Valérie Dramard décrit dans ce livre les techniques adaptées pour canaliser l’énergie de ces chiens, et met en scène ses conseils dans huit vidéos fournies avec l’ouvrage.

Bien vivre avec mon Staffordshire Bull Terrier + Vidéos
  • 64 Pages - 11/23/2017 (Publication Date) - Ulmer (Publisher)

EDUCATION HIERARCHIQUE ET COERCITIVE

Dans le top des meilleures ventes on trouve les ouvrages et conseil de Cesar Millan, un américain spécialiste de la « réhabilitation canine ». Ses ouvrages s’inscrivent dans la ligne des années 1980-1990 qui affirme la nécessaire dominance de l’humain sur le chien pour que ce dernier soit bien dressé. Il est donc un des partisans de la loi de la meute et préconise, un dressage violent et répressif, à éviter donc si on considère le bien-être animal. Bien que la méthode soit aujourd’hui désuète et contredite par bien des études et expériences, les livres de César Millan restent des classiques de la littérature canine comme recueil de
techniques de dressage. C’est le cas de :

« La méthode de César Millan » par César Millan aux éditions La Griffe, 20,00€

La méthode Cesar Millan
  • 264 Pages - 08/23/2012 (Publication Date) - La griffe (Publisher)

« La méthode pour rendre son chien heureux » par César Millan aux éditions La Griffe, 20,00€.

La méthode pour rendre un chien heureux
  • 240 Pages - 11/21/2013 (Publication Date) - La griffe (Publisher)